Pompidou… à Metz !

Sauter dans un tgv et partir pour Metz. Et faire l’aller retour dans la journée.

“Mais qu’est-ce que tu vas faire à Metz ???” me demande un collègue dubitatif.
“Ben, aller au centre Pompidou Metz !”
“Euh…”

Je dois vous avouer que je n’étais jamais allée à Metz. Je ne savais même pas à quoi ça ressemblait ! Ma principale motivation au départ était d’aller visiter le centre Pompidou Metz, la “délocalisation” d’une partie des collections du centre Pompidou Paris dans la Moselle. Ouvert en 2010, il a dépassé le million de visiteur ! Le bâtiment dessiné par Shigeru Ban, un architecte japonais (dont vous pouvez reconnaître la patte dans les “maisons” du Domaine de Boisbuchet) s’inspire d’un chapeau chinois, mais ressemble plutôt à une raie manta, ou une soucoupe volante. A l’intérieur, trois “galeries/tubes”, coulés en béton et sans aucune cloison laissant libre place aux grandes oeuvres et aux modulations d’espace.

En ce moment, il y a deux expositions: Sol Lewitt, Dessins muraux de 1968 à 2007 et Ronan & Erwan Bouroullec, Bivouac.

La première expo: des fresques murales faites au crayon papier (“mais ne touchez pas les murs !!!” répètent constamment les vigiles) et à la peinture noire et blanche, reproduites selon les dessins et instructions de Lewitt par des dizaines d’artistes et d’étudiants en art. C’est une approche complètement différente de l’art graphique. Alors que tout le monde sait que les artistes sont entourés d’une armada d’assistants (de Leonard de Vinci à Damien Hist ou Jeff Koons), cette fois-ci, ils sont mis en avant tout au long de la vidéo “making-of” de l’expo. Ca donne des murs recouverts de formes géométriques, courbes, en blanc, noir et gris, et hypnotisants. Génial !

La deuxième expo: ces deux designers ont travaillé pour les plus grands éditeurs: Vitra, Cappellini, Sentou etc. Leurs créations ? fonctionnel mais beau, confortable, mais design (on peut “tester” presque tous les meubles !). L’expo est imaginée comme un bivouac imaginaire et merveilleux où l’on peut déambuler librement d’un fauteuil à l’autre. Maintenant, je veux tous ces meubles ! (faudra casser plus qu’une tirelire !)

La directrice de l’exposition Sol Lewitt (qui me fait penser à Maïwenn dans le film Polisse)

Et la seconde expo !

Et voici le centre !

Et pour terminer quelques photos de la cathédrale de Metz:

Et du restaurant où j’ai déjeuné, Cantino (8 rue Piques, Metz). Tout était dé-li-ci-eux ! Et surtout les tartines: sardines fraîches au four et tapenade de poivrons et l’autre, ris de veau, comté fondu, morilles, asperges et pignons de pin. J’en salive encore !

Advertisements
Comments
4 Responses to “Pompidou… à Metz !”
  1. paulinementpas says:

    Les 2 expositions sont très impressionnantes.
    J’ai un coup de coeur pour la première avec les murs faits au crayon papier. Je n’imagine même pas les heures de travail que cela a dû demander.

    Quand vous entrez, les vigiles ne vous fouillent pas des fois qu’un petit malin ait décidé de sortir sa gomme?

    Concernant vos assiettes, ce ne sont plus des tartines mais des oeuvres d’art! Je n’aurais même pas osé mordre dedans tant c’est joli (la tienne toute colorée m’époustouffle)(oui, je suis facilement impressionnable^^)

    Bisou!

  2. Ritournelle says:

    Ca a l’air super! Le voyage à Metz en valait donc la peine?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: